Nom scientifique : Alburnus alburnus Famille : Cyprinidés Caractères : Corps relativement long et aplati latéralement, couvert d'écailles peu adhérentes. La nageoire caudale est très échancrée. La mâchoire inférieure oblique dépasse la supéreure. Coloration : Corps argenté avec un dos gris-vert, nageoires quasiment transparentes (légèrement orangées en période de reproduction). Dimensions : 10 à 15 cm de long le plus souvent. Biologie : Elle vit en bandes nombreuses dans les eaux claires ou non, à mi-hauteur ou en surface. Si on la pêche parfois à la sortie des égoûts, ce n'est pas là son habitat préféré. L'ablette est omnivore elle se nourrit de débris végétaux et menues proies et d'insectes tombés en surface. La ponte a lieu en mai sur le gravier ou les végétaux. La femelle pond 1 000 oeufs. Les alevins restent longtemps groupés et leur croissance est lente. Utilisation : Consommée en friture, elle faisait l'objet de pêches importantes dans les grands lacs alpins, où ses écailles étaient utilisées pour la fabrication des perles. Sa pêche : Pêche au coup très fine. Poisson méfiant insistant peu sur l'esche, il ne fait pas de touche franche; il est nécessaire d'être attentif et répondre rapidement aux touches. Sa pêche se pratique en eaux courantes, dans les remous de bordure, au ras du courant principal. Sa présence, en bancs, est souvent décelée par de nombreux gobages en surface. Les esches les plus utilisées sont les suivantes asticots, ver de vase, pinkies. Parfois elle est prise à la mouche mais cela est très difficile. C'est une proie idéale pour ceux qui s'initient à la pêche au coup, car ce poisson se trouve souvent près du bord et c'est pour cela qu'elle intéresse les plus jeunes pêcheurs. Ablette