Brochet  . Nom scientifique : Esox lucius Famille : Esocidés Caractères : Corps oblong, élancé ; nageoire dorsale unique située très en arrière, à l'aplomb de l'anale ; museau grand, large et plat. La bouche est garnie de près de 700 dents placées sur les maxilaires, la langue, les os à l'intérieur de la bouche. Coloration : Le dos et les flancs sont d'une teinte vert jaunâtre ou vert brunâtre, semés de grandes taches claires parfois réunies en zébrures. Le ventre est blanchâtre. Des variations importantes dans les coloris se manifestent selon les habitats et les races. Dimensions : L'adulte mesure entre 40 et 70 cm, les captures de sujets de plus d'un mètre ne sont pas rares (il s'agit le plus souvent de femelles). Biologie : Très vorace, ce carnassier se nourrit de petits poissons, mais est très loin de consommer son poids de poissons par jour, contrairement à ce que prétend la légende. Il chasse à l'affût, se précipitant avec une extraordinaire rapidité sur ses proies. En fait, il consomme surtout des poissons malades ou blessés et joue le rôle d'un fossoyeur, évitant ainsi la propagation des maladies. En mars-avril, les reproducteurs effectuent des migrations de faibles amplitude pour gagner les zones marécageuses et les prairies iondées. La femelle dépose sur les herbes 20 000 à 30 000 oeufs par kilogramme de son poids. Ces oeufs sont immédiatement fécondés par les mâles qui l'ont accompagnée sur ces sites. Une fois cet acte accompli, la femelle mange fréquemment les mâles. Quelques jours plus tard naissent des larves de 8 à 9 mm. Elles vivent fixées aux plantes aquatiques, puis s'allongent et deviennent des alevins qui s'alimentent à partir du plancton. Vers six semaines, le brocheton devient carnassier et sa croissance est rapide dans les eaux riches (30 à 40 cm à un an). Utilisation : Clef de voûte des équilibres biologiques des eaux, le brochet est utile partout où la truite est absente. On a toujours intérêt, dans ces eaux, à repeupler en brochetons. En effet le brochet transforme en chair de valeur des petits poissons dont l'intérêt est pour le moins réduit. Sa pêche : La pêche au vif est certainement la plus répandue mais ce carnassier célèbre peut- être également capturé au mort manié, à la plombée et au lancer (cuillères, leurres souples). Pour l'attraper, il faut un matériel robuste.