Carpe  . Nom scientifique : Cyprinus carpio Famille : Cyprinidés Caractères : Corps massif, souvent bombé entre la têe et le début de la dorsale (bosse nucale). La bouche charnue est garnie de 4 barbillons à la lèvre supérieure. La dorsale est très longue (3 à 4 rayons simples et 17 à 22 rayons rameux). Cette nageoire ainsi que l'anale, possède un rayon très fort garni de petites dents formant scie, dont l'animal sait se servir pour se libérer. Si la carpe commune est entièrement couverte de grandes écailles, les carpes d'élevage ne présentent que quelques écailles énormes (carpe miroir) ou une peau nue (carpe cuir). Coloration : Dos brunâtre, flancs à reflets jaunâtres, ventre jaune ou blanchâtre. Najeoires et queue roux foncé. Dimensions : C'est le plus gros de nos cyprinidés. Les sujets les plus fréquents pèsent 1 à 3 kg, ceux de 10 kg et plus ne sont pas rares. Les plus gros peuvent atteindre 1 m de long et 30 kg. Contrairement aux légendes, la durée de vie de la carpe ne dépasse guère 20 à 30 ans. Biologie : La carpe fréquente les eaux chaudes et calmes. Peu exigeante sur la qualité des eaux, elle peut croître dans de simples mares. C'est sur le fond qu'elle trouve sa nourriture : larves, vers, végétaux, plancton. Elle est en fait omnivore et ne dédaigne pas les alevins. A noter qu'elle accepte très bien la nourriture qu'on lui distribue, du pain par exemple. La reproduction ne se déroule que lorsque la température atteint 22°C. Au cours d'ébats bruyants, la femelle dépose 100 000 oeufs par kilogramme de son poids, adhérant aux plantes aquatiques. Utilisation : La carpe est un excellent poisson, bien que peu consommée chez nous. En Allemagne et dans les pays de l'Est, on l'élève pour la consommation. Sa pêche : La pêche de la carpe a subi une éclipse mais on constate qu'elle revient fort heureusement au goût du jour. Il existe toute une gamme de matériels et de techniques spécifiques. Certains pêcheurs (les carpistes) ne se consacrent qu'à ce poisson qui demande beaucoup de patience et de ténacité. Elle est très recherchée par les pêcheurs au coup, mais elle se pêche surtout à la plombée. C'est l'un des poissons d'eau douce les plus puissants au bout d'une canne. Poisson très méfiant. C'est devenu de plus en plus l'affaire de spécialistes. Sa pêche nécessite une longue expérience et des principes rigoureux. Les débutants sont souvent déçus.