Chabot  . Nom scientifique : Cottus Gobio Famille : Cottidés Caractères : Le corps en forme de massue a l'écaillure peu développée. La tête est large, aplatie, les yeux sont hauts ; il n'a pas de vessie natatoire. L'opercule porte un aiguillon et la ligne latérale se termine à la nageoire caudale qui est arrondie. Les nageoires pectorales bien développées ont les rayons inférieurs renforcés. Le chabot possède deux nageoires dorsales, la seconde (13 à 19 rayons branchus) est plus grande que la première (5 à 9 épines). Coloration : Le dos et les flancs sont gris-brun avec des barres transversales foncées, les nageoires pelviennes, pectorales et caudale portent des bandes transversales, les nageoires dorsale et anale des bandes longitudinales. Dimensions : De 10 à 15 cm. Biologie : Le chabot, espèce d'accompagnement de la truite, fréquente le fond des cours d'eau rapides et des lacs clairs peu profonds et très bien oxygénés à fond sableux ou graveleux. Durant la journée il se cache parmi les racines et les pierres. La reproduction a lieu de mars à mai, le mâle prépare un nid, la femelle y pond de 100 à 500 ovules. L'incubation qui dure 20-25 jours est surveillée par le mâle. Carnassier, il se nourrit de larves et d'invertébrés benthiques. Utilisation : Le chabot est un des meilleurs indicateurs de la qualité des eaux. Quand le chabot est présent, l'eau est oxygénée et non polluée. Il est extrêmement exigeant sur l'oxygène. Sa pêche : Sa capture à la ligne est rare. Il engame toujours profondément. Il est victime du braconnage à la fourchette.