Vairon  . Nom scientifique : Phoxinus phoxinus Famille : Cyprinidés Caractères : Corps cylindrique recouvert de petites écailles peu visibles ; ligne latérale incomplète. La nageoire dorsale se situe nettement à l'arrière de l'aplomb des ventrales. Coloration : Très variable ; dos gris olivâtre, flancs plus clairs avec des reflets bleutés. Le dos porte des taches sombres. Dimensions : Petit poisson qui atteint 5 à 10 cm, rarement 12. Biologie : Le vairon fréquente les eaux vives et claires ainsi que les lacs de haute montagne jusqu'à 2500 m. Vivant en groupes, il chasse en permanence les petits animalicules qui constituent l'essentiel de sa nourriture. En mai-juin, la femelle pond environ un millier d'oeufs adhérant aux graviers et aux pierres du fond. Au moment de la reproduction, le mâle se pare de coloris très vifs : ventre et tête rouges, corps bleu métallique, et il porte des "boutons de noces" sur la tête. Utilisation : Ce petit poisson caractéristique des eaux non polluées sert de test pour les analyses de toxicité. Sa chair est diversement appréciée mais l'omelette aux vairons est délicieuse. Sa pêche : Il est très recherché par les pêcheurs de truite pour servir d'esche. Il se pêche au coup très facilement. Utilisé aussi comme vif dans la pêche au carnassier comme celle du brochet, de la perche et du sandre. Il se trouve surtout dans les petites rivières peu profondes.